Un terrible uppercut de Messaoudi (à gauche) sur le menton de McCahon
Crédits Photos: E.Y Studio

Ce samedi 19 Juin, Yassine Maatala organisait la deuxième édition du « All Eyez On Brussels » dans la salle d’événement le « Clarridge », une salle réunissant quelques centaines pour cette reprise, un gala qui réunissait des combattants venant des quatre coins du monde.

L’événement de la soirée se tenait entre le Belge Anas Messaoudi et l’irlandais Keane McCahon. C’était une rencontre de haut niveau qu’on a pu observer à Bruxelles avec les deux protagonistes. Dés le début, nous avons observer un McCahon aller très vite, en face, Messaoudi, est calme, observe, il lâche ses coups quand l’occasion se présente, il se préserve un peu. Le combat continue de la même sorte pendant les trois voire quatre premières reprises. Le talentueux Anas commence à se réveiller et travaille sans prendre trop de risque, il marque les points, en face, on travaille mais en cherchant le coup dur. « Mon combattant était là pour le coup dur, j’ai l’impression qu’il effectuait ses débuts en pros! Il avait une forte allonge et je ne voulais pas prendre de risque au début, j’ai préféré marqué les points au fil des rounds« . déclare Messaoudi.


Épuisé après cinq reprises de haut niveau, l’Irlandais n’a plus beaucoup de force, le combattant local continue le forcing dans la sixième et touche son adversaire au corps une première fois et le met au tapis. Keane, se relève tant bien que mal, termine la reprise mais il est très fatigué. Arrivé dans le coin, le coach décide de jeter l’éponge pour conserver la santé de son combattant.

Messaoudi reste toujours invaincu chez les pros !


Par conséquent, Anas Messaoudi remporte le combat à l’abandon à l’appel de la septième reprise, il reste donc toujours invaincu pour le moment chez les pros ! « C’est une victoire qui me fait plaisir, et en plus une première devant ma famille depuis la crise du Covid. Cela fait très plaisir ! J’attends donc avec impatience la prochaine échéance, je me prépare très dur pour ma prochaine rencontre. » raconte le vainqueur après le combat.

Une autre rencontre intéressante fut entre le belge, AbdelKarim Saboundji, celui-ci qui est fort connu chez les amateurs, et le Polonais Artur Gierczak. Un combat qui ne dure pas très longtemps pour Saboundji puisque d’entrée de jeu, il fait compter son adversaire une première fois. Sauvé par le gong, Gierczak a pu un tout petit peu récupéré pour continuer la seconde reprise. Au deuxième round, Abdelkarim augmente la vitesse et ne laisse aucune chance à son adversaire. Le boxeur Belge met KO son adversaire sur un terrible coup au corps lors de cette deuxième reprise. C’est donc un retour triomphant pour AbdelKarim et une réussite pour son entrée chez les pros.

Yassine Maatala était très content de son organisation qui était également retransmise en direct pour les personnes qui ne pouvaient pas se déplacer. « Je suis fier de ce gala, nous avons réussi enfin à réunir quelques spectateurs pour nos combattants. Cela change toujours la donne d’un combat d’avoir des supporters dans la salle. Je vous donne rendez-vous pour le prochain gala qui sera plus grand avec des combattants surprises! » explique l’organisateur en fin de soirée.

Dans la même soirée Steve Eloundou remporte son combat, mais Angelo Turco s’incline aux points.
Chico Kwasi du Mike’s Gym bat également le jeune Tony Browne aux points lors d’un combat intéressant.

Chico Kwasi (à gauche) et Tony Browne (à droite) n’ont rien lâché pendant six reprises!

E.Y

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »